Le col de Torougart : de la Chine au Khirghistan

Sans aucuns doutes, le passage de frontière le plus épique de notre voyage ! Déjà, parce que l’organiser n’est pas une sinécure : visas, permis, guide, chauffeur, voiture…il faut tout préparer à l’avance, sans compter le change et la négociation d’un tarif acceptable !
Ensuite, c’est montrer son passeport toutes les 10 minutes pendant 50 km, ce qui peut s’avérer un brun excessif…passer des sécurités à n’en plus finir pour attendre 2 heures que les douaniers terminent leur pause déjeuner. Une fois sortis de Chine, on poursuit une route entourée de barbelés jusqu’au Kirghizistan. Dans une atmosphère venteuse et austère, une porte fermée par une chaîne s’ouvre en grinçant. Accueillis par les soldats Kirghizes dans une ambiance ex soviétique, voilà notre passeport tamponné. L’aventure en Asie centrale peut commencer.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *