[J’ai visité] Les débuts d’un éco-village

Un endroit très atypique…

eco village jardin vue montagnePour s’y rendre il faudra déjà arriver jusqu’à Taitung puis prendre un bus local jusqu’au village de Guanzhou. Ensuite, une mobylette traverse les montagnes pendant 25 à 30 minutes avant d’arriver sur un terrain vallonné, vert et ensoleillé. La vue est imprenable sur la vallée et les montagnes en face.

 

Les toilettes…vue sur la montagne

La maison principale est rectangulaire. Une cuisine à l’extérieur et lorsqu’on entre, une pièce principale, une mezzanine, une douche, des toilettes.

L’endroit est très nouveau. Minalu, le propriétaire possède le terrain depuis plusieurs années. C’était sa résidence de vacances. Et petit à petit, le projet de l’eco-village a mûri.  Il habite désormais ici à l’année. Pour le moment, sa femme est restée dans le Nord. Ils espèrent qu’elle pourra le rejoindre une fois le projet mieux lancé.

Il y a aussi Arthur, son premier résident qui dort dans une tente pour le moment mais qui se construit une maison en bambou.

Concrètement,  il y a des plantations : bananes, choux… et des canards, poules…

…avec des valeurs fortes

Les deux idées majeures que je retiendrai de ce lieu sont “support and share” et “sustainable life”.

Se soutenir et partager

C’est l’idée principale de Minalu. Les vies modernes sont éreintantes. L’eco-village veut devenir un endroit où la communauté permet le partage des tâches, des objets…et où chacun peut se rendre utile à partir de ses propres compétences; sans pour autant être le super héro que l’on doit être dans la vie normale : les courses,  le bricolage,  l’éducation,  l’argent… tant de choses à faire qu’il ne reste que peut de temps pour l’épanouissement personnel.
En partageant ces tâches selon les appétences et compétences de chacun, le temps disponible à chaque individu lui permet d’avoir des moments de cerveau disponible pour son développement personnel et son bonheur sans s’inquiéter de manquer a son devoir.

Une vie durable, soutenable

En effet, avec un rythme de vie plus souple, un partage des tâches et le potentiel du terrain, il devient presque inutile de gagner de l’argent puisque le terrain peut subvenir aux besoins de ses occupants  en nourriture et matériaux.

A quoi sert donc de gagner de l’argent si ce n’est pour se payer un toit, de la nourriture, des objets…qui nous permettent de nous rendre au travail… vous voyez où je veux en venir ?

Que faire alors de tout ce temps DISPONIBLE ?

La réponse du lieu est simple : vivez le moment présent. Soyez en pleine conscience de ce que vous faîtes,  partager le repas avec vos colocataires, prenez le temps d’éduquer vos enfants avec des principes qui collent à votre réalité,  méditer,  pratiquer le tai chi… bref : Existez!

Question de gouvernance

Minalu souhaite un endroit où règne une démocratie équitable dans le sens que la voix de chacun, pour les décisions communautaires, puisse compter. C’est pourquoi il souhaite monter une fondation et faire don de son terrain à cette fondation. Il ne sera alors plus question d’un propriétaire qui  accueille des participants mais d’une multitude d’individus qui font le choix délibéré de venir s’installer sur le terrain et partager cette vie un peu hors du monde.

Minalu pense ainsi protéger son projet en le rendant pérenne, puisqu’il n’y aura pas de questions de successions pour ces enfants.

Mais alors n’importe qui PEUT-y aller ?

Oui et non. N’importe qui peut venir s’installer, mais la première année est un peu comme un “test de compatibilité” avec le reste de la communauté. Pas besoin d’un background particulier ou d’argent,  il suffit d’avoir envie de partager. Et si tout se passe bien bien à la fin de l’année,  un vote est prononcé pour l’acceptation définitive au sein de la communauté.

Comment les tâches sont elles partagées?

Le mandala communautaire. C”est ma petite touche personnelle et la raison principale de ma venue chez Minalu 😉

Que reste t-il à faire ?

  • Recruter des habitants
  • Construire les maisons
  • et tous les jours de nouveaux projets ! N’hésitez pas à lui demander !

Vous souhaitez rejoindre le projet ? ici

La vidéo du lieu (en allemand je crois) faîte par des wwoofeurs.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *