Emilie

© Maiwe PhotographiesJe m’appelle Emilie, j’ai 28 ans. Je voyage et je suis l’auteure de ce blog. Dans la vie, j’aime découvrir,  apprendre,  créer, partager. C’est sans doutes pour cela que j’adore goûter de nouvelles saveurs, écrire des histoires, aller au cinéma, discuter avec des amis – ou des inconnus, prendre des photos, parler de nouvelles langues, voyager… J’ai besoin de gaieté, de spontanéité et de dynamisme. Je trouve cela dans l’apprentissage du lindy hop (l’essayer c’est l’adopter!) ou lorsque je dirige des colonies de vacances et des stages Bafa.

Pour moi, c’est toujours mieux quand il y a du défi, une solution à trouver, quelqu’un à aider. Je ne suis pas tombée dans la marmite de la RSE et du développement durable pour rien. En effet, chacune de mes missions me donne l’opportunité de proposer des idées (et d’avoir souvent la chance de les mettre en oeuvre). J’essaie ainsi d’améliorer une dimension sociale (bien être au travail, impact sur la société) ou environnementale (réduction des déchets, tri, sensibilisation…) de l’activité de mon organisation. Après des études en sciences humaines et sociales, j’ai obtenu un master en management de la RSE. En parallèle, j’ai toujours eu un pied (parfois les deux) dans le monde passionnant de l’animation et de la pédagogie.


Par dessus tout, j’aime l’humain : créer du lien entre les gens, découvrir la richesse de nos différences mais surtout, malgré la diversité de nos cultures, croyances, milieux…les questions fondamentales qui nous unissent.
J’ai eu la chance de beaucoup voyager avec ma famille… Quelques unes de mes péripéties m’ont donné le goût de l’aventure (merci papa, merci maman!). Quand j’ai eu l’âge de partir par moi même, je suis allée réviser mon bac en Espagne avec une amie. Puis j’ai traversé l’Italie à l’été de mes 20 ans. Entre ma Licence et mon master, j’ai pris la poudre d’escampette pendant 5 mois. Mon sac a dos a vu du pays entre l’Australie et l’Indonésie. J’ai également profité des études pour créer une association de sensibilisation au développement durable.

Après ma première année de thèse, je suis allée tester mon expertise sur le terrain, dans une oliveraie familiale en reconversion vers le bio dans les Pouilles italiennes.
La production de cette huile de grande qualité, sur une propriété tenue par une femme dynamique  qui défend un projet environnemental et social à été un réel succès ! Nous avons crée des émules, qui se demandent désormais comment changer leurs habitudes : ne plus pulvériser, utiliser des techniques biologiques, se rendre moins malade (le taux de cancer est très élevé!), avoir une huile de meilleure qualité, la vendre à un meilleure prix….c’est un cercle vertueux! Il reste encore du travail mais le processus est lancé !

A mon retour j’ai pris un billet pour la Thaïlande. Mon premier, vrai, grand, voyage en solitaire. J’ai passé trois mois entre Thaïlande et Cambodge. Je voulais dépasser mes peurs. Je suis claustrophobe et j’ai un mauvais souvenir de mon baptême de plongé ? Passons le PADI ! Monter sur une moto m’angoisse ? Apprenons à conduire une mobylette au fin fond de l’est Cambodgien sur une route ocre grâce à un tuto Youtube… Envie de tester l’aventure? Partons pour un trek de 4 jours, seule avec un guide dans la forêt jusqu’à son village. Mais surtout, je voulais rencontrer d’autres cultures et me confronter à des réalités du monde qui sont bien loin des nôtres.

Et vous savez quoi ? C’était les meilleures expériences de voyage de ma vie ! Aller au bout de soi, affronter ses craintes, se donner à soi même confiance et renouer avec ses valeurs, ses envies, découvrir tous les jours des gens fantastiques! En 3 mois, il y a tellement de choses à voir…mais le temps prend une autre dimension et participer concrètement aux projets que l’on rencontre est un peu complexe. 

 

C’est pour cette raison que j’ai accepté de participer à un projet de deux ans sur la question de l’eau (Eau domaine d’expertise des jeunes). Cette entreprise européenne de partage d’expertises entre France, Italie et Moldavie a été une expérience riche, tant intellectuellement qu’humainement!

J’ai réalisé plusieurs jolies missions dans les domaines de la RSE avec notamment une dimension pédagogique. Pour le moment,  les offres ressemblent plus à des postes de green-washing qu’à de réelles opportunités de faire de cette planète un monde meilleur.
Cela dit… je ne désespère pas du tout de trouver (ou accepter) le poste qui me permettra d’accomplir, à mon échelle, un pas vers la soutenabilité d’un système environnemental et social plus pérenne.

 

En attendant, il était temps pour moi de capitaliser toutes ces expériences! J’ai crée “Les ptites voix d’Emilie“. Un blog qui parle des enjeux environnementaux et sociaux du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, à travers mon regard sur quelques projets que je trouve intéressants et optimiste. Plutôt que de faire de la pédagogie par la peur et la menace d’un futur tout gris, je voulais vous transmettre de l’optimisme et de l’envie d’agir !

Il est important aussi pour moi de jouer mon rôle de citoyenne du monde : en rencontrant des gens inspirants, en visitant ou contribuant à de beaux projets en faveur de l’environnement ou d’une société plus juste. Je contribue, parfois comme petite main, car il n’y a pas de petites tâches, et parfois en effectuant des missions de consulting.

…et aussi en partageant tout cela avec vous!

Ce blog est là pour relayer les ptites voies que prend le monde demain et faire entendre les ptites voix qui y contribuent….bon voyage à tous !

 

Emilie

Partages 0