[J’ai visité] Last Light lodge : se sentir chez soi au bout du monde

UN QUOTIDIEN HORS DU TEMPS

Last Light Lodge est un café-restaurant-camping-hostel situé à Tuatapere, petite ville de 300 âmes. Tenu par Craig, un kiwi pur souche et sa compagne Violaine, une française restée ici par amour, à LLL s’écoule des jours tranquilles, loin du stress des grandes villes.

Il y a les habitués, ceux du matin, pour le café, le gang des mamies du dimanche midi- qui viennent se raconter les potins de la ville, les familles du samedi, les amateurs de bières qui viennent profiter d’une large sélection opérée par Craig…

UNE CUISINE RAFFINÉE ET CHALEUREUSE

La cuisine qu’on y sert est à la fois simple et recherchée. Pour des prix très raisonnables, on vous sert une soupe maison, un fish and chips, un risotto, une tarte… il y a toujours la petite touche du chef qui leur donne un supplément d’âme. Le couple de propriétaire met un point d’honneur à vous servir des produits de saison et sont soucieux du retour des assiettes, pour s’assurer que leurs clients ont apprécié. Si en hiver le rythme est plutôt détendu, ils savent aussi faire face aux rush de l’été et leurs voyageurs incessants, ou à la folie des soirées locales, réunissant les clubs du 3ème âge pour un long repas ou la moitié de la communauté pour célébrer Noël au profit d’une association caritative.

UNE GRANDE FAMILLE

Mais LLL c’est aussi, Surjana, à la cuisine, une Népalaise de 27 ans qui vient tenter sa chance en Nouvelle Zélande. C’est Violaine qui, lorsqu’elle ne travaille pas, participe à des concours de chant. C’est Peter, le père de Craig, qui ne rate pas un matin pour allumer le feu dans le foyer ou nourrir les poules et rapporter quelques œufs à sa petite famille. C’est ses enfants d’un deuxième mariage, Shana, qui travaille au comptoir régulièrement et les deux petits qui atendent avec impatience une balade avec les chiens. C’est deux matous, un touffus et roublard qui ne manque pas une occasion de venir sur vos genoux pour voler un câlin en vous empêchant de travailler, ou la petite grise qui passe sa journée devant le feu en s’étirant de tout son long pour n’oublier aucunes zones de son petit pelage que l’on veut patouiller.

Bref, LLL c’est un endroit familial, paisible, confortable. On y vient pour un café, une bière, un repas, un billard, une nuit… et on s’y sent un peu comme à la maison.

UNE PRÉOCCUPATION ÉCOLOGIQUE SINCÈRE

Craig et Vi se sentent très concernés par les notions d’économie d’énergie et ce n’est pas le critère financier qui les y pousse, c’est une réelle envie de contribuer à un monde plus durable en faisant de leur mieux pour que leur business soit le plus responsable possible.

QUELQUES ACTIONS À TITRE D’EXEMPLE :

AU CAFE

– Les clients peuvent venir avec leur propre tasse (et obtenir une réduction) afin de ne pas utiliser de gobelets jetables
– S’ils n’ont pas de tasse, le gobelet en carton recyclé et recyclable leur ai fourni, et une partie de l’achat de cette “cup” contribue à financer les artistes néo-zélandais
– Plats de saisons proposés

LA STRUCTURE

– Installation d’e panneaux solaire sur tout le toit pour fournir l’électricité de la maison et de la cuisine
– Renforcement de l’isolation dans le backpackeur pour limiter les émissions de chauffage
– Mise en place d’une ruche pour participer à l’amélioration de la biodiversité
– Potager bio sur place

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *