Mon cours de cuisine Lao au Tamarind

Le 6 juin 2018, j’arrive donc sous ma cape de pluie rouge ruisselante au restaurant vers 16h. La saison des pluies a bel et bien commencé et je suis ravie d’occuper cet fin d’après-midi par un cours de cuisine. Nous sommes 8, un petit groupe qui va faciliter les interactions avec le professeur : c’est parfait !

Après 10 minutes de traversée de la ville, nous prenons un chemin de boue un peu escarpé et le trajet se transforme en expédition. De l’eau coule à flot le long de la route et les conducteurs des motos qui nous dépassent s’amusent de voir mes yeux s’agrandir de surprise face à la quantité d’eau qui tombe. Pour eux, c’est sans doutes tout à fait habituel.

Une demi-heure plus tard, nous arrivons dans un havre de paix. Une salle de cours ouverte sur l’extérieur est déjà prête. En face, de petites mares avec quelques nénuphars et arbustes autour. Derrière la classe, de petits potagers où poussent légumes en tous genres. Sur la table principale, c’est déjà un régal pour les yeux! Des légumes sont agencés dans un grand panier et dessinent un tableau de couleur qui donne envie de tout goûter !

Entre en scène, notre professeur de cuisine, avec son tablier noir et son grand sourire. Par binôme nous prenons place face au plan de travail.

Les instructions sont données avec passion

J’ai choisi l’option végétarienne. Je découvre en effet, notamment au cours de mon voyage, que la cuisine végétarienne, en plus d’offrir une alternative d’alimentation plus responsable, est pleine de parfums et de raffinement!

Entre 17h et 20h, nous apprendrons les secrets des sauces aux aubergines et aux tomates, du poisson cuit à l’étouffé dans sa feuille de bananier, de la brochette de citronnelle fourrée aux poulet (où aux champignons) et le riz coco aux fruits.

Je vais découvrir certains légumes que je n’ai pas l’habitude de cuisiner, apprendre à découper correctement la citronnelle (c’est presque magique!), percer le mystère de la cuisson du riz gluant et découvrir les astuces de chef pour plier la feuille de bananier sans la casser!

Nous cuisinons dans les grands woks en inox sous un feu de bois et dans les paniers de bambous sur la vapeur des casseroles.

Ce cours de cuisine, c’est 3h intenses d’apprentissage des traditions avec des produits locaux et frais… Au Tamarind, on met l’accent sur la qualité des produits. Petit à petit, les gérants ont remplacé tous les produits importés par des produits laotiens, une façon pour eux, dit notre professeur avec un sourire heureux, de contribuer à l’économie de la région sans polluer par le transport des denrées. Puisque je veux tout refaire chez moi, mais que les feuilles de bananier ne poussent pas dans mon jardin, le chef me fournit aussi des conseils pour adapter les recettes aux contraintes de mon climat occidental.

A la fin de l’atelier, nous nous attablons. En plus de nos créations, les cuisiniers nous ont préparé quelques surprises à déguster comme la salade de buffalo (ou de tofu) et des soupes noires aux champignons. On ne nous laisse pas repartir sans un livret avec toutes les recettes en récap, histoire de pouvoir partager nos apprentissages une fois rentrés à la maison avec les curieux.

Bonne humeur et créativité ce cours de cuisine aura été un vrai petit bonheur d’épicurien =) Je ne peux que le recommander!

Mes créations à la fin du cours

L’essentiel éco-citoyen de ce cours de cuisine :

  • Le régime flexitarien est un dérivé de l’alimentation végétarienne. Le principe est de diminuer sa consommation de viande et privilégier les fruits, légumes et céréales. On n’hésite pas à prendre l’option végétarienne de temps en temps, pour développer ses talents de cuisinier avec des alternatives intelligentes.
  • Consommer local et de saison, c’est la voie de la raison. Alors on cherche à adapter le plus possible nos apprentissages aux contraintes de notre pays de résidence (par exemple : on peut remplacer la feuille de bananier par une feuille de choux…). Si on a un doute, l’équipe du Tamarind est très à l’écoute !

Si cet article vous a mis l’eau à la bouche sachez que vous pouvez le suivre également. Pour vous faciliter la vie, vous pouvez aussi le réserver en ligne avec ce lien.

Partages 0

Une réflexion sur “Mon cours de cuisine Lao au Tamarind

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *